Le procès « jacobo-stalinien » du 16 au 17 Janvier 1793.

Louis Capet est‑il coupable de conspiration contre la liberté publique et d’attentats contre la sûreté générale de l’Etat ? 

Problème: Douter de la culpabilité du roi déchu, c’est aussi mettre en question la représentativité des Conventionnels et la légitimité même de la Révolution…

Solution: Louis XVI est reconnu coupable du « crime de lèse‑nation ».

Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera‑t‑il soumis à la ratification du peuple : oui ou non?

Problèmes: Le peuple ne votera pas la mort.

Maximilien Robespierre rejette l’appel au peuple, y voyant une injure au peuple et à la représentation nationale, invoquant également le risque « d’anarchie » et de « guerre civile ».

Bertrand Barère estime que la ratification populaire est contraire au principe même de la Révolution et que la refuser est une mesure de sûreté générale en réponse à l’urgence du danger qui pèse sur la patrie.

Les Girondins assimilent l’appel au peuple à la certitude de la clémence, une garantie que le roi sera sauvé et que l’on pourra terminer la Révolution et ils considèrent au contraire le refus comme un  » attentat à la souveraineté nationale ».

Solution: La ratification ne sera pas soumis à le ratification du peuple.

 « Quelle peine Louis, ci‑devant roi des Français, encourt-il ? »

Problème: « Il faut que Louis meure pour que la Patrie vive» déclare Robespierre qui qualifie Louis XVI de « criminel envers l’humanité ».

Saint-Just: «II doit mourir pour assurer le repos du peuple »  

Louis-Philippe EGALITE (dit d’Orléans): « Uniquement occupé de mon devoir, convaincu que tous ceux qui ont attenté ou attenteront par la suite à la souveraineté du peuple méritent la mort, je vote pour la mort ». 

http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/archives/PV_087/index.htm

(page 36: les députés de Paris)

Solution: SM. Louis XVI est condamné à mort.

« Y aura‑t‑il sursis à l’exécution du jugement jusqu’au 15 février prochain ?»

Le sursis permettrait de contrer l’influence de Louis-Philippe Egalité, impatient, selon ses détracteurs, de monter sur le trône vacant.

SM Louis XVI est éxécutée le 21 Janvier 1793, à 39 ans.

« Lundi 21 janvier 1793 à 10 heures un quart du matin sur la place de la révolution, ci devant appelé Louis XVI, Le tiran est tombé sous le glaive des Loix. Ce grand acte de justice a consterné l’Aristocrate, anéanti la superstition Royale, et crée la république. Il imprime un grand caractère à la convention nationale et la rend digne de la confiance des français. Ce fut en vain qu’une faction audatieuse et des orateurs insidieux épuisèrent toutes les ressources de la calomnie, du charlatanisme et de la chicane ; le courage des republicains triompha : la majorité de la convention demeura inébranlable dans ses principes, et le génie de l’intrigue ceda au régime de la Liberté et à l’Ascendant de la vertu. » Maximilien Robespierre.

La Royauté est suspendue.

La terreur commence alors. « Les têtes tombent comme des ardoises” (Fouquier-Tinville).

(http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/proces-de-louis-XVI/jugement.asp)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s