DSK, bouc émissaire et 68: pourquoi sanctionner les conséquences sans les causes?

Illustration : © Dargaud/Pilote Numéro Spécial du 10/04/2008/Wolinski

« Nous avons fait mai 68 pour ne pas devenir ce que nous sommes devenus »… Devenus quoi ? Des obsédés du sexe, du fric et du pouvoir…bref des esclaves exploitant d’autres esclaves, tout sauf des hommes et des femmes libres.

Difficile d’imaginer un représentant plus emblématique de cette déchéance d’une certaine élite que Dominique Strauss-Kahn. Mais qu’est-ce qu’ils veulent tous à ce pauvre DSK ? N’est-il pas le modèle accompli de « l’homme libéré » tel qu’on nous l’enseignait sur les bancs de la Sorbonne au tournant des années soixante ? Souvenons-nous, chers camarades soixante-huitards : « Il est interdit d’interdire », « Jouissons sans entrave », « libérons la force orgasmique » !

Excellent article ici.

Publicités