La nation: nouvelle religion?

Tribune libre.

Suite au billet sur la devise Une Foi, une Loi, un Roi, je reviens sur le thème qui nous a été proposé en remplacement, dès les débuts révolutionnaires: la Nation.

La Nation, flou juridique, est érigé en gouvernail politique absolue de référence,  sans aucun garde-fou.

On a investi la nation d’une dimension supérieure, quasi religieuse, sans le contrôle d’une saine spiritualité.

Exit l’Eglise et son message d’amour et de paix. Place à la Nation comme objectif et référence  d’autant plus facile à manier que personne ne sait ce que c’est !

La voie étant libre, ont suivi en cortège le fanatisme, et ses acolytes rationalisme, scientisme, positivisme, athéisme.

Non la religion n’est pas une nation; et non la nation n’est pas une religion.

Quand la religion devient nation, ou la Nation religion, il ne faut pas s’étonner que les gouvernements ou ceux qui aspirent à l’être prennent des tournures fanatiques et totalitaires…

Confronté aux revendications communautaristes défendant une conception religieuse comme nation, nos élus n’ont rien de mieux à proposer qu’une nation comme conception religieuse.

Une impasse qui ne se résout que par la (réelle) distinction des églises et de l’Etat, suivant le modèle catholique.

Le XIX et XXème siècles ont déjà montrer les impasses de cet exemple tragique offert au monde par l’idéologie révolutionnaire…malgré les petits nœuds fleuris. Faut-il ajouter le XIXème siècle à la liste?

Publicités

Une réflexion sur “La nation: nouvelle religion?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s