Faire table rase du passé?

Une opération de politiques publiques (toujours) en cours…sur le site de l’hopital Laënnec.

La sacristie de la chapelle Laënnec, édifiée au XVIIIe siècle et protégée au titre des monuments historiques, a été « rasée par erreur »  il y a un an ! Le promoteur Allianz avait passé sous silence cette destruction. (Source).

Allianz Real Estate, responsable du projet sur le monument historique dit « déplorer l’erreur humaine à l’origine de cela. La sacristie va être reconstruite avec les monuments historiques et en récupérant les matériaux d’origine ». (Source)

Comment un site fondé sur la charité publique au profit des plus démunis peut-il voir sa chapelle-nécropole où reposent les donateurs détruite par…erreur, et ce au profit d’une opération immobilière?!

La privatisation a été effectuée en 2002 par l’Assistance Publique-Hopitaux de Parisétablissement public de santé et CHU d’Ile-de-France, dirigé par un directeur général assisté d’un secrétaire général tous deux nommés par décret en conseil des ministres et qui occupent des emplois dits « à la discrétion du Gouvernement français ».

Plan de l'hôpital Laënnec, ancien hospice des incurables (ie. pauvres et nécessiteux)

Plan de l’hôpital Laënnec, ancien hospice des incurables (ie. pauvres et nécessiteux)

Via.

Publicités