Souvenir des victimes du coup d’Etat révolutionnaire

20130121-010100.jpg

A partir de ce 21 Janvier, l’idéologie révolutionnaire se déchaîne et met en place un véritable système de contre-civilisation, arasant le pragmatisme traditionnel qui organisait la société.

La guillotine égalise à tout va; la liberté prend le chemin de l’exil. L’oppression fraternelle s’abat sur la population.

Dorénavant, en perdant leurs anciennes libertés réelles, collectives et concrètes, au profit de nouvelles déclarations légales, individuelles et incantatoires, les plus faibles perdront leur dernier rempart. Ils en payent aujourd’hui encore le prix le plus élevé.

En mémoire des victimes de ce système révolutionnaire oppressif, concentrationnaire et génocidaire,  il est possible de remplir une pétition pour que la mal-nommée Place de la Concorde retrouve son nom de Place Louis XVI.

Publicités