Prométhée, Faust et Lucifer: de la révolte à la guerre civile.

Prométhée, la révolte de l’homme contre son Créateur, celle de Faust, la glorification du facteur matériel, et celle de Lucifer, le règne du mensonge, sont trois types de révoltes humaines qui divisent les hommes et sont utilisées aujourd’hui toutes ensemble pour affaiblir notre société.

Guerre_civile

Le Gal Delauney nous présente ses réflexions dans sa dernière lettre.

Depuis les massacres de la St Barthélémy, de la Révolution, de la Commune, [et des maquis et de l’épuration, NDLR], la guerre civile se prolonge encore, bien que moins sanglante.

Aujourd’hui, ceux qui veulent changer notre société et notre civilisation, mettent en danger notre vision de l’Homme, de la Famille et de la Vie, en même temps que l’avenir de nos enfants et celui de la France.

« Aujourd’hui, elle est une guerre civile des idées, elle est une offensive culturelle masquée qui vise nos cœurs et nos cerveaux; sa composante  majeure est psychologique« .

Cette guerre civile des idée n’est pourtant pas sans morts.

Entre avortement, euthanasie, et suicide des jeunes, cette idéologie qui ne veut pas voir la mort, la met pourtant à l’oeuvre plus que jamais, la maquillant d’euphémismes (Interruption de vie dans la dignité) ou d’acronymes (IVG) pour mieux s’affranchir de ses responsabilités.

« Dans cette guerre civile, les médias jouent un rôle essentiel; ils sont les vecteurs des procédés mis au point par les experts ès conquête des foules.

De Lénine à Mao, Ho Chi Minh et Castro, ceux-là ont su chacun, à partir d’une minorité réduite mais active, imposer leur vision du monde à leur peuple fragilisé. Ils y ont réussi, en utilisant à la fois l’intimidation et la propagande du type matraquage permanent.

Moins connu mais plus subtil, du fond de sa prison, Gramsci voulait au contraire changer la société en modifiant peu à peu et insensiblement les repères culturels des gens.

Ce que nous subissons, derrière la fumée de la référence affectée à la démocratie et aux droits de l’hommec’est la combinaison des deux stratégies. »

desinformation_tele

Ainsi, martelée quotidiennement par nos médias de partis et nos partis de médias, nous subissons cette désinformation sans cesse.

Quotidiennement, en instauration de nouvelles sémantiques (le terrorisme intellectuel et le politiquement correct), c’est un véritable travail de sape qui est à l’oeuvre.

Instauration d’un progressisme idéologique.

En dénigrant notre passé et nos valeurs traditionnelles communes, tout en ensemencement des intérêts progressistes (libertaires) et individualistes (subjectivisme), ces idéologues défont tous notre tissus social et tuent notre société, divisée et affaiblie parce rendue faible moralement, sans repères, ni racines, ni valeurs communes.

Consignes du Ministre de l’Education Nationale aux recteurs :« s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités, notamment par le biais d’une éducation au respect de la diversité des orientations sexuelles… » (En d’autres temps, cette attitude aurait été réprimée comme une incitation à la débauche…) .

Dans leur nouvelle société progressiste, tout n’est que matériel (il est à noter que Dominique Strauss-Khan aurait réuni dans ses SMS pervers les choses et les femmes, matérialisme et libertinisme, sous ce même mot), relativiste et  subjectif.

Une déclaration à la Chambre : « Vous vous cramponnez aux racines judéo-chrétiennes de notre civilisation, elles sont périmées. Vous représentez le passé. Nous voulons balayer tout cela. Nous sommes l’avenir.» (phrase entendue et citée de mémoire. JD) [Charette a déjà répondu à leur monde nouveau, ici. NDLR]

Il faut donc faire table rase des restes du passé: des valeurs, et des gens?

Une déclaration au Sénat (en commission des lois) : « La loi ne s’appuie pas sur un ordre naturel. Elle s’appuie sur un rapport de forces.» (id) .Voilà qui nous rappelle Robespierre !

[Ceci nous rapproche de « Vous avez juridiquement tort car vous êtes politiquement minoritaires« . NDLR]

Comment s’y opposer à cette décadence imposée?

1° Prendre conscience du danger et le dénoncer: gardons la tête froide et notre bon-sens.

2° Développer nos défenses immunitaires par notre esprit critique pour rester indépendants.

3° Se rapprocher des groupes de pensée similaire pour ne pas être noyé.

4° Oser affirmer ses convictions courageusement.

Comme la théorie du pendule, dont l’alternance renverse toujours les tendances, inéluctablement face à l’échec, le retour de balancier se fera,  et ce d’autant plus violemment que l’oppression aura été étouffante.

Via.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s