La fin des catacombes!

catacombes

Emmanuel TODD a fait paraître un livre sur la France (Le Mystère Français, avec H Le Bras), dont le postulat est que la France est un pays divisé contre lui-même, opposant « les régions périphériques, souvent de tradition catholique, au cœur libéral et égalitaire ».

Quid novo sub sole, direz-vous?

Ni plus ni moins que la fin du temps des catacombes pour la France traditionnelle.

La simple reconnaissance des divisions fratricides que le couvercle du mythe républicain progressiste s’est efforcé d’étouffer prouve que le mur médiatique du silence qui écrase notre vision et nos valeurs s’écroule.

Image

La Pâques de la Tradition?

Les manifestants contre le projet de loi de mariage homosexuel ont rappelé haut et fort au(x) porteur(s) de couvercle que la France traditionnelle est nombreuse et dynamique, alors que le régime s’efforce de la présenter comme vieillie et rassie.

Premiers pas de notre sortie au grand jour, il est toujours heureux de les voir reconnues des personnalités officielles autorisées même si le couvercle sera imposé de manière encore plus lourde pour tenter de reprendre le contrôle du discours officiel.

La légitimité du régime vacille et la légalité est tout ce qu’il leur reste, c’est-à-dire la bonne volonté du nombre à bien payer impôts et à obéir aux injonctions, ce qui semble déjà vacillant.

Mise en page

Face aux images, la lutte pour le traitement unilatéral de l’événement et le discrédit de ce mouvement issu des entrailles du pays fait rage.

Sans doute présentera-t-on ces Français comme autoritaires, hiérachisant, aux franges de la dictature, aux idées nauséabondes et régressives, portées par des cheveux trop courts, des bras tendus et des serre-têtes ridicules, en nostalgique d’un Etat Français.

Mais le nombre de participants à la manifestions contre l’ouverture des droits du mariage aux homosexuels ne peut plus être tu et le traitement politique officiel est discrédité par son biais grossier.

Mais les images sont là. Le monopole publique de la communication s’est écroulé sous les coups de boutoir de cet internet qu’ils tentent de contrôler et qui fut pourtant au cœur du printemps des libertés.

Mise en page

Mais surtout, mieux que nos adversaires découvrant la force de cette tradition dont ils se moquaient entre initiés autorisés et installés, c’est notre prise de conscience de notre nombre et de notre volonté.

Oui, nous sommes la France !

Oui nous sommes la France, et nous sommes la liberté !

Mise en page

Le livre d’Emmanuel TODD est donc une forme de légitimation de notre vision de la nation, longtemps rejetée au marge des autorisations morales, classés entre extrême-droite(s) et autoritarisme, partisans d’une tyrannie que des décennies de rééducation nous inculque comme obscure et rétrograde, oppressive et liberticide.

Le royalisme, dont les drapeaux accompagnent ces Français, critiqué, dénoncé, moqué, « poussiéreux et naphtalinique », « pot-pourri des rancœurs des perdants », s’est réveillé être un soleil repoussant dans l’ombre les idées qui n’auraient jamais du en sortir.

Le royalisme, c’est la liberté!

Bienvenus au grand jour !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s