Bouc émissaire et matraquage médiatique.

L’affaire Cahuzac donne des sueurs froides au gouvernement et à ses élus.

Après avoir feint la surprise et les larmes de crocodiles, les apparatchiks, dans une incroyable synchronisation qui fleure bon les opérations de communication de crise, ont changé de braqué pour finalement crier haut et fort le dégout de cette atteinte aux valeurs éternelles et intangibles de la toujours blanche moralité de la république!

Vite! Chargeons le naïf qui confesse –à moitié semble-t-il– et lavons plus blanc que blanc en se désolidarisant au maximum. Evitons la contagion médiatique!

Malheureusement l’hydre à plusieurs tête …

On nage en pleine 3ème république

Les valeurs de la république

Publicités