Tiens? La France libre refuse le passage de l’avion présidentiel bolivien

Mais cela n’a rien à voir avec le fait que les Etats-Unis pensaient qu’il transportait Edouard Snowden.

Ah pardon. En fait si.

La honte.

On est un pays au gouvernement inféodé, vassal et servile.

Quarante-huit heures après avoir feint l’indignation devant l’emprise américaine sur l’Europe, le président français « apprend » qu’Edward Snowden « pourrait » être à bord de l’avion du président bolivien (revenant d’une réunion gazière à Moscou). D’où vient cette rumeur ? du Département d’Etat à Washington. Aussitôt M. Hollande interdit à l’avion du président bolivien le survol du territoire français. L’Italie et le Portugal, autres gouvernements vassaux des Etats-Unis, prennent la même décision. Devant cette hostilité, l’avion doit se poser à Vienne et faire constater que Snowden n’est pas à son bord… Ainsi détourné, le président Morales est obligé de passer la nuit dans un hôtel viennois ! De leur côté, Paris, Rome et Lisbonne, ayant reçu le feu vert de Washington après inspection de l’avion(!), lèvent leur interdiction de survol.

Nous aurait-on menti?

La servilité guidant le peuple

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s