La république de Trappes, Brétigny-sur-Orge, Aulnais sous Bois, Toulouse etc.

Les banlieues dérapent, encore.

Pas les endroits économiquement relégués du Limousin, du Forez ou de la Moselle qui eux en auraient tous les droits face à l’échec économique de nos dirigeants. Non. Ce sont les banlieues modernes des cités des périphéries métropolitaines où les gouvernements ont investi tant d’argent public.

« Ils faut ramener la république dans ces banlieues« , entend-t-on un peu partout.

Le problème c’est justement qu’elle y est déjà.

serment du jeu de paume

Publicités