L’idéologie des écorcheurs: l’arrachage et le tannage des peaux de paysans

Décidément, le régime révolutionnaire a bien du mal à se regarder dans la glace. On le comprend  quand on sait ce qu’il a produit en Vendée comme ailleurs.

Jean Sévilla nous le rappelle:

Le fait est avéré et l’universitaire Jean-Clément Martin ne le conteste pas; ce qu’il conteste est le caractère significatif de l’écorchement et du tannage des peaux de trente-deux prisonniers vendéens. Sans parvenir à expliquer quelle idéologie a rendu cette barbarie possible…

Bref, un simple détail anecdotique qui ne gâche en rien la joie de la révolution.

Quand on ne peut plus le cacher, on tente de le minorer. Circulez…

Publicités