La France a enfin un référendum d’initiative populaire: contrôlé, irréalisable et limité.

Enfin presque. Il s’agit d’une initiative partagée avec au moins 185 parlementaires (députés ou sénateurs, soit 1/5e des élus).
Il ne faudrait pas non plus laisser ces abrutis d’électeurs faire la loi.

Et si par malheur, cela ne suffit pas, il est doublement conditionné:
– 4,4 millions d’électeurs (soit 10% du corps électoral)
– ne porte que sur des domaines encadrés (l’organisation des pouvoirs publics, des réformes économiques, sociales ou environnementales ou relatives aux services publics; les sujets de société ont été écartés).

Bref, ils ont rendu ce référendum irréalisable, mais tout va bien: la France est une démocratie comme la Suisse.

Quand on voit qu’une saisine du Conseil économique, social et environnemental (CESE) de plus de 700 000 personnes est jetée à la poubelle, on sait déjà qu’il n’y a rien à attendre de cette procédure de référendum d’initiative partagée (controlée?) soumise à des conditions lourdes (irréalisables?) portant sur des sujets encadrés (limités?).

Combien de barrières ne mettons-on pas en France pour garder le peuple éloigné de la démocratie?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s