L’Europe vue par l’UE: de l’Atlantique à…l’OTAN.

Les fonctionnaires UE ont le 16 Décembre signé un accord de libre entrée (suppression des autorisations de visa) des citoyens turcs dans l’espace Schengen d’ici trois ans maximum. L’objet du contrat: libre-entrée et libre-échange contre réadmission des migrants (entrés comment?).

Depuis que la France a abdiqué sa politique migratoire en faveur de l’UE, ce sont des étrangers non élus qui décident qui peut rentrer sur notre territoire.

UE turquie

Commissaires aux Affaires Intérieures et à l’Elargissement Cecilia Malmström et Stefan Füle avec Ahmet Davutoğlu, Ministres des affaires étrangeres de Turquie.

Fiers de leurs succès, il ne leur reste plus à ces fonctionnaires eurocrates qu’à élargir les frontières de l’Union à ce pays qui fait l’unanimité contre son appartenance (80%  opposés à cette intégration). Même la géographie s’oppose à cette idée: l’Asie Mineure n’est décidément pas l’Europe!

Cette décision intervient alors que le Premier Ministre Turc cherche à faire pression sur l’UE,  en demandant aux Russes de ne pas s’opposer à l’intégration de la Turquie à l’Organisation de Coopération de Shanghai

Alors pourquoi la Turquie est-elle rapprochée de plus en plus de l’UE? Simplement parce que l’UE n’est pas l’Europe mais un ensemble régional de libre-échange, tant pis pour les peuples autochtones européens.

Quelques remarques:

– Le principe de précaution, qui règne partout ailleurs sauf là où il est essentiel, devrait questionner cette décision. L’Afrique perd déjà  chaque années des sportifs entrés sous condition de visa et qu’on ne revoit plus une fois entrés en France. On peut donc s’interroger: quelle sera la décision des citoyens turcs d’Anatolie qui auront le choix entre AME, allocation de parents isolés etc. ou de revenir vivre de leur maigres revenus en Turquie (2011: indice de développement humain: Turquie: 90; France: 20)?

– En France, toute modification du territoire doit être ratifiée (Art. 53) par référendum (même si pour la Nouvelle Calédonie ou Mayotte, on ne demanda rien à personne); l’UE-c’est-la-paix connait bien les oppositions à cette élargissement que les peuples européens ne veulent pas. Nous n’aurons donc ni référendum, ni vote officiel. Normal: mêmes ces fonctionnaires ne sont pas élus. La démocratie en UE c’est sale, c’est un gros mot, un poujadisme.

– La Turquie accorderait sa nationalité très largement aux ressortissants des autres républiques d’Asie mineure avec lesquels les Turques partagent une ethnie ou culture similaire. On ouvre donc la porte à tous les -Stan (Turkménistan, Kirghizstan etc.). Vous pensiez avoir des problèmes d’immigration? Attendez de voir les bienfaits du turko-islamisme.

– La Turquie occupe illégalement une partie du territoire de l’UE à Chypre. Cette dernière n’est semble-t-il bonne qu’à se faire ponctionner ses dépôts bancaires plutôt qu’à être aidée face à cette occupation illégale. Chypre, membre de seconde zone?

– La Turquie est à elle seule une zone de friction militaire sur toutes ses frontières orientales: Arménie, Iraq, Syrie, Iran, ainsi que’avec les Kurdes… Est-ce vraiment une priorité de l’heure pour une UE qui reste depuis 20 ans la zone économique la plus faible et qui fait face à des menaces terroristes récurrentes?

– Le Gouvernement Français qui bat sa coulpe de tous les génocides non commis sur les autres (et jamais sur le sien commis en Vendée), ne donne pas de la voix (trop occupée à placarder le portrait de l’ancien Président Sud-Africain sur la façade de notre ministère des Affaires Etrangères) pour rappeler que la Turquie a exterminé les Arméniens au début du XX siècle. Les droatdelhom sont donc bien un outil politique à universalité variable.

Non, l’UE ne veut pas faire l’union des pays d’Europe, ayant une cultures et un indice de niveau de vie similaire. L’UE est créée pour organiser un ensemble politique couvrant les territoires signataires de l’OTAN sous une même entité politique et économique, vassalisée au commandement américain. C’est le dernier avatar d’un monde mono-centré sur l’hégémonie déclinante des Etats-Unis.

OTAN

Les limites de l'UE?L'OTAN.

Les limites de l’UE? L’OTAN.

Sanglée dans cette alliance militaire, l’UE aligne toutes ses politiques internationales sur celles des intérêts à sens uniques des Etats-Unis. Projets de conduites de gaz, maintient de la Turquie dans le giron occidental, retrait des entreprises des marchés iraniens, mise en branle d’actions contre la Syrie, encerclement du bloc Russe…

UE

L’UE ce n’est pas l’Europe: c’est un outil des intérêts internationaux américains. Sur le dos des européens, avec la bénédiction des cauchons et ganelons en place.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s