S.M. Juan-Carlos I° abdique. Le Roi d’Espagne continue à régner.

Le roi d’Espagne passe le relai. La grande presse annonce Urbi & Orbi que le roi démissionne.

SAR_JC_de_Borbon

 

Celà est vrai en fait, mais en fait seulement.

En droit, le roi n’abdique jamais. Fidèle à la théorie des deux corps, seule la personne qui est appelée sur le trône peut abdiquer cet appel;  son successeur est alors appelé à son tours selon les lois de dévolution.

La charge, elle, ne s’abdique pas,  pas plus qu’elle ne s’annule ou ne se décrète épuisée, terminée ou encore abolie etc.

Pas plus par son titulaire que par un tiers.

En effet, en Espagne, c’est seulement SM. Juan-Carlos 1er qui redevient citoyen (SAR. Juan-Carlos de Borbon y Borbon) tandis que son fils  (SAR. Felipe de Borbon y Grecia)  monte sur le trône sous le nom de SM. Philippe VI. C’est tout. Un simple changement d’homme uniquement, mais certainement pas un changement de Roi.

Le roi est mort, vive le roi!  

Tout est dans cette formidable exclamation, qui résume à elle seule cette théorie des deux corps et proclame l’intangibilité de l’Etat, quoiqu’il advienne, tant que vit un membre de la famille dynaste, selon les Lois Fondamentales applicables.

Alors, vive le roi!

SAR_F_d'Espagne

 

PS: il est à noter que selon les Lois Fondamentales françaises, Felipe de Borbon, en Français Philippe de Bourbon, sur le trône d’Espagne Felipe VI, est le chef de la seconde branche de France (« Premier prince de sang »), c’est à dire qu’il serait appelé si tous les représentants de la branche aînée étaient empêchés!

La confusion des couronnes de France et d’Espagne sur le même héritier s’est déjà produite par le passé quand la branche aînée des Bourbon s’est éteinte avec le Comte de Chambord, transférant l’héritage dynastique à Jean de Bourbon, infant d’Espagne. Il y a peu de chance que cette situation se reproduise, pour le bien des deux peuples et la clarté des dynasties, les lois de dévolution espagnoles ayant mis fin à la masculinité: le prochain souverain espagnol, a ce jour, sera l’infante. En apportant la couronne d’Espagne à son mari et ses enfants, elle mettra un terme aux confusions dynastiques en France, mais elle risque d’ouvrir à nouveau la boite de pandore de la contestation dynastique, donc politique, dans un pays miné d’autonomisme.
 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s