T. Thévenoud, Icare moderne de notre régime pourri.

M. Thévenoud, ex-étoile filante du PS, secrétaire d’Etat au Commerce extérieur pendant 9 jours, est tombé pour fraude fiscale (et ne payait pas non plus ses loyers).

Question: aurait-il été découvert s’il n’avait, comme Icare, volé trop près du Gouvernement du régime?

IMG_0743-0.JPG

En effet, depuis l’affaire Cahuzac, la loi prévoit que « tout membre du Gouvernement, à compter de sa nomination, fait l’objet d’une procédure de vérification de sa situation fiscale (…) au titre de l’impôt sur le revenu et, le cas échéant, de l’impôt de solidarité sur la fortune. Cette procédure est placée sous le contrôle de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. »

Qui plus est, c’est un service spécialisé du Fisc, créé après l’affaire Bettencourt, qui se charge des dossiers à fort enjeu, et englobe les dossiers sensibles des personnalités politiques.

S’il était resté député et discret, serait-il resté sans impôt?
Si l’on vérifiait l’ensemble de la pyramide des élus et des représentants publics, qu’y trouverait-on?

Publicités