Un roi pour rattraper les erreurs de la république révolutionnaire.

Un Roi de France au XXIème siècle pour rattraper les erreurs passées de cinq Républiques dont trois guerres. Folle pensée ? Et pourtant, il suffirait d’un Président courageux pour rendre à la France, via un référendum, une raison de croire en elle-même.

La République coûte cher. Le train de vie de l’Élysée est très largement supérieur à celui de la Cour de Versailles. Élire un Président tous les cinq ans engloutit des fortunes avec un résultat dont on voit depuis 20 ans où il nous mène.

Plutôt que de s’aventurer dans l’inconnu d’un septième président ou présidente de la Vème République, il ne serait pas inconvenant d’envisager le retour d’un roi qui redonnerait à la France une raison d’espérer.

Suite de ce billet plein de bon sens sur Bvoltaire.

Publicités

2 réflexions sur “Un roi pour rattraper les erreurs de la république révolutionnaire.

  1. Il est curieux que l’on songe d’abord à la Royauté plutôt qu’à l’Empire : j’accepte tout plutôt que la République y compris une Monarchie impériale. Je regrette chez les royalistes une certaine obstination pour la Royauté : certains impérialistes sont prêts à se rallier à la Royauté si celle-ci a plus de chances d’écraser la République que l’Empire, mais nous attendons également le même comportement de la part des royalistes, c’est-à-dire qu’ils se rallient à l’idée impériale si cette dernière se montrait mieux placée que la Royauté pour remplacer le régime républicain.

    • Bjr Eric,
      La question du régime n’est pas de savoir si on préfère un monarque-empereur ou un monarque-roi, même si cela peut sembler interchangeable (notons que la monarchie présidentielle caractérise -caractérisait?- la 5ème république). Un Roi n’est pas un autocrate, encore moins un chef de parti.
      Mais au-delà, ce n’est pas la question du statut juridique de l’homme au pouvoir qui se pose, mais celle des valeurs fondamentales selon lesquelles il préside/régente/règne et qui régulent notre société, comment et pour quel but.

      Pour être honnête, l’homme qui porte la couronne m’importe peu, le principe qu’il incarne est tout. Encore une fois, c’est une question de valeurs.

      Si votre empire nous assure une légitime désignation du pouvoir (accession et transition) apartisane, libre des conflits de clans, de famille ou d’argent; s’il assure une stabilité à l’Etat et aux organisations naturelles (famille et assemblées locales) en respectant la subsidiarité; si les objectifs sont la justice, la paix et le droit; s’il garanti la protection et pérennisation absolue de nos libertés et traditions; s’il encourage le respect des valeurs évangéliques dans notre société (vérité, beauté et bonté) et les recommandations sociales de l’Eglise (charité, tempérance, travail, partage, instruction pour tous) alors comptez sur moi; mais votre régime ressemblera alors fortement à cette royauté que la France a connue et que j’appelle de mes voeux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s