31 décembre: la France en état d’urgence

55 000 forces de l’ordre réquisitionnées.
9 000 à Paris.
38 000 pompiers.

Mesures drastiques concernant les ventes d’alcool en bouteilles et la vente au détail de carburant.

Mais de qui a-t-on peur?

Les Français savent bien que ce sont les racailles vilains casseurs et les terroristes déséquilibrés qui justifient ces mesures.
Pour ne pas faire d’amalgame ou de stigmatisation, « on » nous parle de contrôles anti-alcoolémie et de services de secours.

Quoiqu’il en soit, désormais, en France, la soirée du réveillon, c’est la guerre.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5c9/38702209/files/2014/12/img_0788.jpg

Publicités