451…ou pas.

Il va donc exister un numéro officiel pour les recherches sur navigateur n’ayant pas abouti…pour cause de censure.

On connaissait déja l’ennuyeux 404 (« La page recherchée n’existe pas »); voici le nouveau venu, 451, d’après bien sûr le célèbre roman Farenheit 451 (Ray Bradbury, 1953. A lire).

  
Désormais, quand (et non si…) la page que vous cherchez est censurée, l’écran affichera 451.

On moins nous saurons pourquoi nous ne pouvons pas y aller: d’autres ont décidé pour nous.

Mais le propre de la censure, à part dans les régimes ouvertement autoritaires, est de se faire discrète.

Ainsi, si le code 403 s’affiche (« page interdite », sans spécifier), c’est peut-être pour cause de censure, mais on ne le vous dit pas.

Bonne journée.

Au fait: état de la censure en France.

Publicités