Cahors: retraite auprès de la Sainte-Coiffe

  • La cathédrale Saint-Etienne de Cahors, en plus de son unique architecture (elle possède les plus grandes coupoles d’Europe après Sainte-Sophie d’Istanboul), est dépositaire d’un des linges du Saint-Suaire: le bonnet mortuaire du Christ, appelé localement Sainte-Coiffe.
  • La sainte relique fut traditionnellement exposée annuellement à la Pentecôte, ou lors des catastrophes locales (lors des deux épisodes de peste, et la ville fut épargnée à chaque fois) ou lors des catastrophes nationales (1940 fut la dernière sortie en procession).
  • A partir des années soixante et de sa triste « modernisation » liturgique qui en suivit, la vénération fut oubliée, jusqu’à 2019.
  • La Sainte-Coiffe est à nouveau offerte à la vénération pour les 900 ans de la cathédrale.
  • Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto.